L’heritage diabolique de Tata Odette

Les neveux de Tata Odette doivent se rendre chez le notaire pour prendre connaissance du testament de celle-ci. Au retour, l’ambiance n’est pas à la fête. Tata Odette a en effet légué sa maison à des clochards, laissant à ses propres neveux comme seul héritage, une énigme :

« Votre héritage se trouve là où vous vous y attendez le moins ! » Continuer la lecture de L’heritage diabolique de Tata Odette

LA BONNE ADRESSE

Une ancienne star de music-hall loue des chambres à des étudiantes. Désirant se retirer à la campagne elle met une petite annonce pour louer son appartement. Dans le même temps, l’étudiante pianiste met une autre annonce pour trouver des élèves. L’étudiante en peinture cherche un modèle pour poser nu (le 1er titre de la comédie était l’homme nu) et rédige également une annonce. De son côté la bonne de la star met aussi une annonce pour chercher un fiancé. Ces annonces ont quatre buts différents mais se ressemblent comme des sœurs, puisqu’elles sont rédigées en abrégé, dont le dénominateur commun se résume en trois lettres : P.P.S.

Insignifiants détails

Un inspecteur, officieusement envoyé dans une usine, pour une histoire de lettres anonymes, est par hasard, à deux doigts d’en découvrir les malversations financières. Mais il ne s’aperçoit de rien. Malgré cela, le petit monde de l’usine s’affole de cette présence dangereuse. Doutes et suspicions règnent alors en maîtres, ce qui programme l’autodestruction d’un système qui fonctionnait si bien !

Une comédie qui commence avec les ingrédients classiques du théâtre de boulevard, mais qui prend rapidement une tournure particullière. L’histoire s’alimente d’elle-même par des événements logiques et réalistes, où le public se laissera surprendre avec complicité. Tous ces « Insignifiants détails » termineront un ensemble cohérant, pour le plus grand plaisir du public.

On dînera au lit

Une femme croyant, à tort ou à raison, que son mari la trompe, trouve dans une revue féminine et féministe, une recette pour se venger. En effet, cette conseillère du cœur suggère perfidement aux femmes qui veulent se libérer de la routine conjugale de pratiquer un « sex-group ». Prenant le prétexte d’être à la mode, la femme exigera de son mari de passer à la pratique, et celui-ci s’efforcera d’éviter par tous les moyens d’y arriver. Les protagonistes de cette aventure seront parachutés dans une cascade d’erreurs et de quiproquos.

DSC_0008 DSC_0009 DSC_0011 DSC_0013 DSC_0014 DSC_0015 DSC_0016 DSC_0018 DSC_0019 DSC_0021DSC_0023 DSC_0024 DSC_0025 DSC_0027 DSC_0028 DSC_0030 DSC_0029 DSC_0031 DSC_0032 DSC_0033 DSC_0034 DSC_0035 DSC_0036 DSC_0037 DSC_0038 DSC_0040 DSC_0041 DSC_0042 DSC_0043 DSC_0044 DSC_0045 DSC_0046 DSC_0047 DSC_0048 DSC_0049 DSC_0050